Communiqué de presse ADC – L’inflation pèse sur les bénéficiaires du revenu d’insertion (RI) vaudois.

Selon les estimations rendues publiques par l’Office fédéral de la statistique (OFS), l’inflation atteint 3,4%.

Cette flambée des prix comme de bien d’autres choses. Tous ne sont pas frappés également, et ceux qui le sont le plus sont encore ceux qui gagnent le moins.

Il est de plus en plus coûteux d’être pauvre :
Dans le même temps, le minimum vital – Revenu d’insertion (RI), qui consiste en un régime Cantonal d’aide sociale, n’a pas suivi cette hausse, ce qui a pour conséquence une baisse du revenu fondamental, et la baisse du pouvoir d’achat.

Différents témoignages remontés à l’ADC montre clairement que le forfait RI ne suffit plus pour l’achat de première nécessité, surtout pour l’alimentation.

L’organe cantonal (Département de la santé et de l’action sociale (DSAS)) chargé de cette question reste muet. En effet face à cette situation de crise, celui-ci est censé compenser cette inflation afin de garantir un minimum de dignité humaine. Dans les mois qui viennent, le canton de Vaud doit prendre ses responsabilités pour montrer une volonté de justice sociale, en augmentant les barèmes RI.

A défaut de compensation, les personnes et les familles bénéficiaires de ce régime risquent de voir leurs revenus réels amputés, et les conséquences peuvent être dramatiques pour cette population déjà affaibli par la vie.

Aussi, plus que jamais l’ADC revendique des négociations avec le Département de la santé et de l’action sociale, pour que cette population affaiblie puisse vivre décemment.

Lausanne, le 16 août 2022

Renseignements:
Jeton Hoxha / adc-lausanne@outlook.com / 078 683 96 03